Subvention 5 étoiles pour l'Hôtel Mercure

Les bons comptes publics font les bons amis privés

C'est dans La Voix du Nord Saint-Omer du 09/03/2020 qu'on apprenait que la CAPSO accordait 100 000€ de subvention au nouvel hôtel Mercure 4 étoiles qui s'installera à la place de l'hôtel Le Bretagne, place du Vainquai à Saint-Omer.

Si vous possédez le rapport remis aux élus communautaires, n'hésitez pas à nous le transmettre, ça nous intéresse !

Parallèlement, la Région apporte quant à elle 100 000€ en avance remboursable (non assujettie à l'impôt). Cela fait donc 200 000€ d'argent public engagé dans ce projet, sur un investissement global de 6 M€, dont 1,7 M€ porté par la société HOTELSO (834 400 € de CA en 2018) et le reste par le Groupe Accor (3,6 millards € de CA en 2018).

Cela fait un généreux effort de la part des contribuables, en ces temps de disette budgétaire. Les initiateurs du projet, les frères Ducrocq de la société HOTELSO – qui possèdent par ailleurs 4 autres hôtels dans la région –, s'engagent en contrepartie à créer 20 emplois sur Saint-Omer en 2020.

À l'Audomarois Alternatif, nous avons sorti la calculette et après un savant calcul 200 000€ / 20 emplois, cela fait 10 000€ d'argent public engagé pour chaque emploi créé. A ce tarif là, on espère quand même que ces salariés nouvellement embauchés seront en CDI et ne seront pas payés à moins de 1,6 fois le SMIC. En effet, on ne comprendrait pas qu'à 10 000€ par tête l'employeur puisse en plus bénéficier d'un allégement de cotisations représentant environ 200€ par mois et par salarié.

Dans un précédent article de La Voix du Nord Saint-Omer du 28/11/2018, nous apprenions que l'hôtel employait 9 salariés actuellement. On arrivera donc, si les engagements sont respectés, à 29 emplois fin 2020. Que les subventions permettent l'aménagement du territoire et la vitalité économique, nous n'en doutons pas, surtout que celles-ci sont dans le domaine du raisonnable pour ce type d'opération, que cela va créer de l'emploi et peut relancer le tourisme.

Mais il y a toutefois une pépite dans ce même article qu'on ne peut s'empêcher de relever, dixit François Ducrocq :

« Aujourd’hui, le marché n’est pas là, mais il faut créer (...) Il y a quatre ans, on était moins confiant dans la ville »

Au moment de cette citation, le « il y a quatre ans » fait référence à 2014, la même année où François Decoster est devenu maire de Saint-Omer... et accessoirement le futur créateur de la CAPSO.

Les bons comptes publics font les bons amis privés.

Étant très soucieux de l'utilisation des deniers publics, surtout lorsqu'ils sont destinés au privé, nous suivrons de très près ce dossier et le respect des engagements pris.


...

La rédaction

Cet article est l'opinion globalement partagée par l'ensemble des rédacteurs.

Publié le 13 mars 2020

L'Audomarois Alternatif est un média d’opinion local et indépendant.
Sans publicité, en accès libre.
Mentions légales

Alertez-nous

Transmettez-nous, en toute sécurité et confidentialité, vos informations, témoignages ou documents d’intérêt public.
CLIQUEZ ICI

Vous souhaitez écrire pour l'Audomarois Alternatif ?
Toute contribution est bienvenue ! Contactez-nous via Facebook.

La rédaction

Suivez-nous sur les réseaux !

Réagissez, commentez, partagez via nos Facebook et Twitter !